par Anne gonon
Espaces de coworking, fab labs, tiers-lieux… Les « nouveaux territoires de l’art » ont-ils muté ?

Il y a plus de quinze ans, en juin 2001, Fabrice Lextrait rendait son rapport intitulé Friches, laboratoires, fabriques, squats, projets pluridisciplinaires : une nouvelle époque de l’action culturelle. Il y décrivait et analysait une trentaine de lieux alternatifs, pour la plupart implantés dans des friches, où s’inventait une nouvelle façon de faire art et culture. Alors que ces « nouveaux territoires de l’art » sont toujours très actifs dans le paysage culturel français, ils cherchent encore pour beaucoup les moyens et la reconnaissance permettant de pérenniser leur action. Parallèlement, on assiste à l’émergence d’une autre galaxie de lieux, dits « tiers-lieux collaboratifs » (espaces de coworking, fab labs, makerspaces, etc.), qui témoignent de l’influence majeure des technologies du numérique dans les processus de travail et de la popularisation des valeurs du monde du hacking. Ils interrogent les rapports entre création et créativité et bousculent à leur tour la notion de « territoires de l’art ».

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite

L’art dans l’espace public est-il devenu trop sage ?
La ville a-t-elle définitivement dompté ses artistes urbains ?

Arts de la rue, Nuit blanche, parcours de street art et murs ouverts… Jamais l’art dans l’espace public, sous toutes ses formes, n’a autant eu la cote. À l’heure de la « ludification » des villes, les aménageurs intègrent de plus en plus en amont la possibilité de l’intervention artistique, anticipant les détournements et usages biaisés qui caractérisent les modalités d’action des artistes. Et les politiques publiques induisent tout autant une reconnaissance bienvenue qu’un cadrage des pratiques et une hiérarchie de jugement. Dans un tel contexte en mutation rapide, l’art hors les murs parvient-il à conserver une puissance subversive ?

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite