par mathias poisson
Marcher à vitesse d’homme

Mathias Poisson

Mathias Poisson

Mathias Poisson fait de la promenade un territoire d’expérimentation artistique. Autour de ses promenades, il réalise des cartes, des guides détouristiques, et propose des visites sensibles conçues comme des expériences chorégraphiques. Il questionne les modes de représentation de la marche et du paysage à travers l’écriture, l’image et la performance. Il a réalisé récemment des expositions (à Paris, Marseille, Istanbul, Naples, Toulouse, Strasbourg, Dijon) autour de son travail graphique sur l’écriture du déplacement et la cartographie sensible. En 2009, il a fondé avec Virginie Thomas l’Agence Touriste, une agence de voyage expérimentale qui fabrique des formes artistiques entre performance, édition, atelier de pratique et exposition autour d’un certain type de voyage low-tech et ultrasensible.
Mathias Poisson

Les derniers articles par Mathias Poisson (tout voir)

Je suis un marcheur. Un homme qui marche, quelqu’un qui passe. Je suis celui qui regarde par-dessus la clôture, rôde

Lire la suite

par Héla Fattoumi
L’art se glisse dans les plis du monde

Héla Fattoumi

Héla Fattoumi

Héla Fattoumi rencontre Éric Lamoureux sur les bancs de l’université, et ils fondent la compagnie qui porte leur nom en 1988. Leur premier duo, Husaïs, couronné du prix de la Première oeuvre au concours de Bagnolet en 1990, leur apporte une reconnaissance internationale. Ils reçoivent l’année suivante le prix Nouveau talent Danse SACD. Depuis, c’est accompagnée d’Éric qu’Héla trace les contours d’une oeuvre protéiforme qui ne s’interdit pas les bifurcations. Une oeuvre qui, de pièce en pièce, remet en chantier les conditions d’émergence du mouvement, avec une obsession : questionner l’altérité.
De 2001 à 2004, Héla Fattoumi s’engage pour faire entendre la voix de l’art chorégraphique dans des instances nationales telles que la SACD et l’ACCN.
Nommés à la direction du centre chorégraphique national de Caen en 2004, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux initient le festival Danse d’Ailleurs, qui met en avant des artistes ayant un lien avec le continent africain.
Ils poursuivent leur démarche commune à travers des pièces à forte consonance sociétale ou qui
interrogent notre société performative : Manta, Lost in Burqa et Masculines… Depuis 2015, ils sont à la tête du CCN de Franche-Comté à Belfort, pour lequel ils développentl eur projet Viadanse.
Héla Fattoumi

Les derniers articles par Héla Fattoumi (tout voir)

L’art nous dégage de ce qui semble être tracé, plié, foutu, trop tard. L’art agit en diffusant, en se faufilant

Lire la suite