par Bruno Lefèvre
L’économie créative, un nouveau récit des territoires qui conforte l’idéologie néolibérale

L’économie créative est le nouveau paradigme des métropoles et un outil de marketing territorial (clusters culturels et numériques, quartiers créatifs, capitales européennes de la culture ou du design…) où les acteurs culturels ne sont plus perçus pour leur pouvoir d’émancipation vis-à-vis des modèles dominants mais pour leur capacité à prendre sens dans les récits consensuels du territoire.

Lire l’abstract

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés.

Je m’abonne
Bruno Lefèvre

Bruno Lefèvre

Bruno Lefèvre est chercheur en sciences de l’information et de la communication, rattaché au LabSIC (université Paris XIII), spécialisé dans le champ des industries culturelles et créatives. Il interroge notamment les corrélations entre les mutations contemporaines au sein de filières, métiers ou secteurs de la culture et des phénomènes sociaux et économiques plus globaux. Il a proposé trois modèles idéaux-typiques des modalités de développement de clusters culturels sur des territoires locaux, articulés autour des équilibres des rapports de force entre acteurs et des représentations induites par des modèles de développement génériques, dont celui des territoires créatifs.
Bruno Lefèvre
Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Bruno Lefèvre

Bruno Lefèvre est chercheur en sciences de l’information et de la communication, rattaché au LabSIC (université Paris XIII), spécialisé dans le champ des industries culturelles et créatives. Il interroge notamment les corrélations entre les mutations contemporaines au sein de filières, métiers ou secteurs de la culture et des phénomènes sociaux et économiques plus globaux. Il a proposé trois modèles idéaux-typiques des modalités de développement de clusters culturels sur des territoires locaux, articulés autour des équilibres des rapports de force entre acteurs et des représentations induites par des modèles de développement génériques, dont celui des territoires créatifs.