par Jean-Damien Collin
Les « Nouveaux commanditaires » : la création comme enjeu démocratique 

Depuis vingt-cinq ans, le protocole des « Nouveaux commanditaires » réinterroge la question de la commande de l’art sur un territoire par ceux qui y vivent et y agissent, et repose ainsi les enjeux de la création dans une démocratie d’initiatives.

Lire l’abstract

Jean-Damien Collin

Jean-Damien Collin

Jean-Damien Collin est depuis 2016 délégué général Grand Est de la Fondation de France, après avoir été membre de son comité culture de 2012 à 2016. Directeur du développement culturel du Territoire de Belfort de 2014 à 2016, il a mené un travail précurseur sur les droits culturels et l’ensemble des politiques publiques de la collectivité. Il a dirigé de 2001 à 2004 l’espace multimédia Gantner, alors unique centre d’art français dédié au numérique et au multimédia. Militant culturel, il a agi sur le secteur du cinéma expérimental, dans sa structuration (association Light Cone) et par l'élaboration de programmes pour le musée Unterlinden, le musée d’Art contemporain de Strasbourg, le musée national d’Art moderne et diverses structures associatives. Il est aussi cofondateur de la fédération Hiéro Colmar, et titulaire d’une maîtrise en chimie-physique et d’un DESS en management culturel.
Jean-Damien Collin
Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Jean-Damien Collin

Jean-Damien Collin est depuis 2016 délégué général Grand Est de la Fondation de France, après avoir été membre de son comité culture de 2012 à 2016. Directeur du développement culturel du Territoire de Belfort de 2014 à 2016, il a mené un travail précurseur sur les droits culturels et l’ensemble des politiques publiques de la collectivité. Il a dirigé de 2001 à 2004 l’espace multimédia Gantner, alors unique centre d’art français dédié au numérique et au multimédia. Militant culturel, il a agi sur le secteur du cinéma expérimental, dans sa structuration (association Light Cone) et par l'élaboration de programmes pour le musée Unterlinden, le musée d’Art contemporain de Strasbourg, le musée national d’Art moderne et diverses structures associatives. Il est aussi cofondateur de la fédération Hiéro Colmar, et titulaire d’une maîtrise en chimie-physique et d’un DESS en management culturel.