Quel droit d'auteur à l'heure du numérique ?
Ne pas opposer le droit des auteurs et le droit des consommateurs.

En matière de droit d’auteur, il est un peu facile d’opposer les auteurs et les consommateurs en oubliant que certains opérateurs tirent profit du commerce des œuvres de l’esprit. Rappelons-le, la gratuité est un leurre et les freins à la libre circulation des œuvres ne proviennent pas des créateurs. Il est temps de balayer les idées reçues qui brouillent les relations entre auteurs et utilisateurs et de rappeler que les obstacles à l’accès aux œuvres numériques ne sont pas juridiques, mais bien techniques, commerciaux et industriels.
Le droit d’auteur est un outil suffisamment moderne et souple pour s’adapter aux spécificités du numérique, garantir le développement d’une création libre et de qualité, et favoriser l’accès de tous à la culture. Les légitimes questions qui se posent quant aux modalités de cette adaptation doivent faire l’objet d’une concertation entre tous les acteurs de la chaîne du livre, de l’auteur à l’utilisateur. Ce dialogue est la première condition d’une politique nationale et européenne équilibrée en matière de droit d’auteur, dans le respect de chacun.


Marie Sellier pour Nectart 2 par editionsattribut

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés.

Je m’abonne
Marie Sellier

Marie Sellier

diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris, a été journaliste pendant plusieurs années avant de se consacrer à l’écriture. Auteur d’une centaine de livres, pour la plupart destinés à la jeunesse, elle est également directrice de collection et scénariste. Très engagée dans la défense des auteurs, de la littérature et du livre, elle a présidé successivement la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse et le Conseil Permanent des Ecrivains avant d’être élue en juin 2014 à la tête de la Société des Gens de Lettres.
Marie Sellier
Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Marie Sellier

diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris, a été journaliste pendant plusieurs années avant de se consacrer à l’écriture. Auteur d’une centaine de livres, pour la plupart destinés à la jeunesse, elle est également directrice de collection et scénariste. Très engagée dans la défense des auteurs, de la littérature et du livre, elle a présidé successivement la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse et le Conseil Permanent des Ecrivains avant d’être élue en juin 2014 à la tête de la Société des Gens de Lettres.