par Emmanuel Vergès
Ubérisation de la société ? Replaçons le politique au cœur de nos usages numériques !

Les outils numériques – ordinateur, smartphone, Web, Internet… – changent nos manières de s’exprimer et de diffuser nos cultures, nos créations, nos émotions, modifient la façon de stocker et d’archiver les informations et les savoirs. Un nouvel outil de production informationnel transforme notre manière de fabriquer et de voir le monde. Toutefois, ces outils ne sont pas seulement des outils. Ils ne sont pas culturellement neutres. Ils ont été créés à partir d’idéaux et de croyances comme des moyens de « changer le monde ». Mais vers quel monde nous conduisent-ils ? Nous avons besoin de choisir la manière dont nous voulons les utiliser pour aller vers l’inconnu, « faire culture » ensemble et élaborer notre « pouvoir d’agir ». Nous avons le choix de ne pas laisser s’évaporer notre culture dans les nuages.

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés.

Je m’abonne
Emmanuel Vergès

Emmanuel Vergès

Emmanuel Vergès est ingénieur (informaticien) pour sa mère, « un truc numérique culturel un peu compliqué » pour les autres, « docteur en Internet » (info/com) pour ses enfants. Il a œuvré à ZINC à la friche La Belle de Mai (www.zinclafriche.org/), et dans le champ des cultures et des arts numériques pendant quinze ans. Il cherche des TAZ (http://www.lyber-eclat.net/lyber/taz.html) pour favoriser des « dynamiques de coopération au sein d’écosystèmes », pense que la culture est « dans les nuages », pratique les médiathèques comme des intermédiaires culturels incontournables depuis quatre mille ans. Il a œuvré dans l’éducation populaire, écrit des programmes informatiques ou des essais, fait une radio pirate, est un fervent adepte du DIY. Dans une prochaine vie, il sera apiculteur, cuisinier ou hacker.
Emmanuel Vergès
Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Emmanuel Vergès

Emmanuel Vergès est ingénieur (informaticien) pour sa mère, « un truc numérique culturel un peu compliqué » pour les autres, « docteur en Internet » (info/com) pour ses enfants. Il a œuvré à ZINC à la friche La Belle de Mai (www.zinclafriche.org/), et dans le champ des cultures et des arts numériques pendant quinze ans. Il cherche des TAZ (http://www.lyber-eclat.net/lyber/taz.html) pour favoriser des « dynamiques de coopération au sein d’écosystèmes », pense que la culture est « dans les nuages », pratique les médiathèques comme des intermédiaires culturels incontournables depuis quatre mille ans. Il a œuvré dans l’éducation populaire, écrit des programmes informatiques ou des essais, fait une radio pirate, est un fervent adepte du DIY. Dans une prochaine vie, il sera apiculteur, cuisinier ou hacker.