par Jean Caune
Culture administrée ? Art instrumentalisé !

L’art et la culture ne se recouvrent pas totalement. L’appréhension de leurs relations procède d’un point de vue dont la dimension idéologique est importante. La culture serait censée faire du commun ; l’art, lui, produirait la rupture. Leurs rapports ne sont de l’ordre ni de l’équivalence, ni de l’opposition. Or, les politiques culturelles dans leur diversité se sont déterminées à partir d’une conception implicite des rapports entre l’art et la culture. En visant prioritairement des œuvres inscrites dans des classements qui ordonnent et hiérarchisent, elles ont contribué à maintenir les ségrégations et les échelles normatives de valeur. Cet article vise à examiner les limites d’une diffusion de l’art comme moyen d’appropriation de la culture, ainsi que celles de la fonction critique de l’art, élément de transformation de la société et d’émancipation du sujet. Et se propose d’examiner ces questions à la lumière des thèmes de la diversité et des droits culturels.

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés.

Je m’abonne
Jean Caune

Jean Caune

Jean Caune est professeur émérite d’université, docteur de 3e cycle en esthétique et sciences de l’art, et docteur d’État en sciences de la communication. Après une carrière de comédien et de metteur en scène, il a mis en place le centre d’action culturelle de La Villeneuve de Grenoble (1971-1975) et dirigé la maison de la culture de Chambéry (1982-1988). Ses travaux concernent les pratiques artistiques et culturelles. Il a publié de nombreux articles sur la communication, le théâtre et la médiation culturelle, ainsi qu’une dizaine d’ouvrages.
Jean Caune

Les derniers articles par Jean Caune (tout voir)

Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Jean Caune

Jean Caune est professeur émérite d’université, docteur de 3e cycle en esthétique et sciences de l’art, et docteur d’État en sciences de la communication. Après une carrière de comédien et de metteur en scène, il a mis en place le centre d’action culturelle de La Villeneuve de Grenoble (1971-1975) et dirigé la maison de la culture de Chambéry (1982-1988). Ses travaux concernent les pratiques artistiques et culturelles. Il a publié de nombreux articles sur la communication, le théâtre et la médiation culturelle, ainsi qu’une dizaine d’ouvrages.