par Stéphane Segreto-Aguilar
Non, la France n’a plus le monopole du cirque contemporain !

Alors que la France est considérée depuis trois décennies comme l’épicentre du cirque contemporain, l’influence grandissante depuis plusieurs années d’artistes, de structures et de festivals dans toutes les régions du monde suffit à montrer que la planète cirque ne tourne plus (seulement) autour d’elle.

Lire l’abstract

Stéphane Segreto Aguilar

Stéphane Segreto Aguilar

Stéphane Segreto-Aguilar est responsable de développement pour Artcena, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre, et coordinateur de Circostrada, le réseau européen des arts du cirque et de la rue. Diplômé d’un master en politiques et gestion de la culture en Europe (université Paris VIII et université Concordia à Montréal), il s’emploie depuis dix ans à explorer le rôle et les enjeux de l’influence culturelle dans les relations internationales, à expérimenter des formes de gouvernance nouvelles dans les projets de collaboration et à promouvoir la création artistique dans ses formes les plus inattendues.
Stéphane Segreto Aguilar
Partagez/commentez cette page dans vos réseaux
facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Stéphane Segreto Aguilar

Stéphane Segreto-Aguilar est responsable de développement pour Artcena, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre, et coordinateur de Circostrada, le réseau européen des arts du cirque et de la rue. Diplômé d’un master en politiques et gestion de la culture en Europe (université Paris VIII et université Concordia à Montréal), il s’emploie depuis dix ans à explorer le rôle et les enjeux de l’influence culturelle dans les relations internationales, à expérimenter des formes de gouvernance nouvelles dans les projets de collaboration et à promouvoir la création artistique dans ses formes les plus inattendues.