par marie-christine bordeaux
Pour la généralisation de l’éducation artistique et culturelle… par les territoires

L’éducation artistique et culturelle est aujourd’hui, après plus de trente ans d’institutionnalisation et de développement, à l’âge de la maturité. Jusque-là, les priorités des politiques publiques portaient sur la manière de développer et de rendre accessibles au plus grand nombre d’élèves la rencontre avec l’art, la pratique artistique et l’appropriation des ressources culturelles. Aujourd’hui, l’enjeu est de poursuivre ce travail de démocratisation et de partage des démarches artistiques et culturelles, tout en mettant au premier plan la mise en place d’un service public de l’éducation artistique dans et avec les territoires.

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite

par Mathieu Braunstein
Éducation populaire : Quelles formes prend-elle au XXIe siècle ?

Véritable serpent de mer, l’éducation populaire revient périodiquement dans le débat public. On est cependant frappé par la virulence de certains acteurs rencontrés sur le terrain et par leur refus de se revendiquer de mouvements dont ils sont pourtant souvent issus. L’histoire de l’éducation populaire est-elle méconnue des jeunes générations ? L’expression serait-elle devenue contre-productive, du moins dans le secteur de la culture ? Se revendiquer d’une utopie est-il devenu le moyen, aujourd’hui, de mettre en œuvre les valeurs de « faire ensemble » et d’émancipation portées par l’éducation populaire, sans pour autant s’enfermer dans une catégorie ? Plutôt qu’à l’affirmation de hiérarchies, l’heure semble au partage et à la construction collective des savoirs. Médiation, enseignement artistique et culturel, éducation à la nature, éducation permanente… Notre approche sera forcément empirique, avec quelques « coups de sonde » volontairement limités dans les champs d’action réaffirmés de l’éducation populaire.

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite

par Serge Tisseron
Les écrans : apprendre à s’en passer, apprendre à s’en servir

Éduquer aux écrans, et plus largement aux outils numériques, c’est à la fois apprendre à s’en servir et apprendre à s’en passer. C’est dans ce double but que Serge Tisseron en 2008 les balises 3-6-9-12, calées sur quatre âges essentiels dans le développement de l’enfant : 3, 6, 9 et 12 ans. Mais introduire les écrans au bon moment et de la bonne manière ne suffit pas. Pour que les outils numériques deviennent des supports de création et de socialisation et qu’ils participent à l’appropriation d’un discours personnel sur soi-même et sur le monde, il est essentiel d’encourager les productions numériques des jeunes, et de les amener à réfléchir sur leurs productions respectives afin qu’ils prennent en compte leurs différences et développent les diverses dimensions de l’empathie.

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite

Lettre sur l'éducation aux Princes d'aujourd'hui
Comment éclairer les Princes d’aujourd’hui, leur faire comprendre la nécessité de l’éducation esthétique pour asseoir la démocratie et la citoyenneté ?

En 1795, le dramaturge, poète et philosophe Friedrich von Schiller adressait au duc Chrétien-Frédéric de Holstein-Augustenbourg ses Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme. Elles inscrivaient la nécessité de l’art et de l’esthétique au cœur de l’humanisme à l’âge démocratique. La beauté, déclarait-il, est le chemin de la liberté ; si vous voulez que règne la liberté, vous devez suivre la voie esthétique ; celle du théâtre, celle des beaux-arts. Qu’en est-il aujourd’hui ? Le message de Schiller demeure d’une grande actualité : une nouvelle et nécessaire étape de la démocratisation dans le domaine de l’art et de la culture passe par l’accès de tous à l’expérience esthétique, comme expérience humaine fondamentale et fondatrice. En se référant à la conception de l’expérience esthétique développée par John Dewey et en appui sur l’analyse du travail et de l’apport des artistes engagés dans la tâche éducative, cet article s’efforce de relancer le geste de Schiller et d’en montrer l’actualité.


Alain Kerlan pour Nectart#2 par editionsattribut

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite