abstract nectart #6
Article de Gildas Lefeuvre

Gildas Lefeuvre

Gildas Lefeuvre

Gildas Lefeuvre est journaliste spécialisé dans l’industrie musicale, dont il est un observateur privilégié depuis plus de vingt ans. Il a officié dans la plupart des publications business-to-business du secteur. Il a notamment été directeur de la rédaction de Musique Info Hebdo de 2001 à 2006, et édite aujourd’hui le blog « GL Connection » (www.glconnection.info). Consultant, conférencier, auteur de plusieurs études et ouvrages (dont Filière musicale « mode d’emploi »), il met aussi son expertise au service d’activités de conseil, coaching, formation, coordination de projets, accompagnement d’artistes et management.
Gildas Lefeuvre

Peut-on encore vivre de sa musique aujourd’hui ? par Gildas Lefeuvre   C’est dans un contexte en mutation permanente qu’il faut

Lire la suite

par Hervé platel
L’étude du cerveau nous aide-t-elle à mieux comprendre l’impact de l’art sur nos vies ?

L’étude scientifique du cerveau et l’intérêt pour les activités artistiques en neurosciences sont tout à fait récents, et sont issus en particulier de la possibilité de visualiser le fonctionnement cérébral chez des sujets sains par les techniques de neuro-imagerie au cours des années 1990. Dans un premier temps, les artistes ont fait preuve d’une grande méfiance vis-à-vis de ce que pouvaient dire ou essayer d’expliciter les neurosciences concernant les processus de créativité ou de jugement esthétique. Aujourd’hui, un mouvement d’intérêt, voire un engouement parfois immodéré s’opèrent de la part des pédagogues et enseignants en art et des intervenants en art-thérapie, ce phénomène étant particulièrement remarquable en ce qui concerne la musique. Ainsi, les résultats des neurosciences cognitives sont fortement relayés dans le grand public pour leurs applications dans les domaines de la santé et de l’éducation. Et si l’art était indispensable pour notre cerveau ?

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite

De Daft Punk à Stromae... la French Touch est-elle planétaire ?
Quelle est l’audience internationale de la scène musicale française ? Le rap tire-t-il son épingle du jeu ?

Le volume économique de la filière musicale française à l’international, musiques classiques et musiques actuelles confondues, est en constante progression depuis 2010 et a franchi la barre des 600 millions d’euros en 2014. Les artistes qui génèrent le plus de chiffre d’affaires sont les pop stars francophones de cette décennie : Stromae, David Guetta et Zaz en tête de liste. Ils ont un trait commun, celui du show. Les Daft Punk, autre tête de gondole française à l’international, ont montré la voie dans ce domaine (light shows, scénographies géantes…) et dans celui du marketing musical (teasings, produits dérivés…).
Le rap français tire quant à lui son épingle du jeu sur la scène internationale francophone, tandis que la danse et le beatmaking made in France ont une audience plus large.

L'intégralité de cet article est réservée aux abonnés.
Je m'abonne
Lire la suite